Courtage en travaux

En tant que courtier en travaux basé à Tours, en Indre-et-Loire (37), notre mission est de vous proposer les meilleurs artisans du bâtiment aux meilleurs prix.

Mais qu'est-ce qu'un courtier en travaux réellement ?

 

Un courtier en travaux est le seul interlocuteur entre l'artisan et le client final. La valeur ajoutée de ce courtier est d'offrir un gain de temps et d'argent à son client et dans un but de qualité.

Ses principales missions sont d'aider le client à bien définir ses besoins, à perfectionner son projet. Il dresse un cahier des charges et négocie les meilleurs devis auprès de ses artisans pour faire bénéficier des meilleurs prix sur le marché à ses clients. Il se charge également de sélectionner les entreprises les plus compétentes, dont il a bien pris précaution de vérifier auparavant leur solvabilité et leur régularité juridique, administrative, sociale et fiscale.

Le courtier en travaux accomplit une mission de type commerciale. Il communique au client toutes les informations sur les entreprises qu'il souhaite mettre en relation avec lui : identité, ancienneté, références, attestations d'assurances...

Le courtier n'a pas intérêt à se retrouver en conflit avec son client. Il se doit d'être entièrement transparent en termes de relations économiques ou intérêts financiers qui se lieraient aux entreprises.

Après réalisation, le courtier donne un questionnaire de suivi qualité à son client afin que ce dernier évalue les prestations des artisans avec lesquels il a travaillé. De ce fait, le courtier pourra prendre connaissance du taux de satisfaction de son client.

En ce qui concerne les relations entre le courtier et les artisans (prestataires), le courtier ne doit s'en tenir qu'à sa tâche.

On entend par là que le courtier doit faire part aux prestataires de toutes les informations nécessaires leur permettant d'estimer l'intérêt d'un chantier, le sérieux d'un client, la faisabilité et le bon financement d'un projet dans les plus brefs délais.

Mais, le courtier doit également prendre en compte l'indépendance des prestataires qu'il souhaite mettre en relation avec son client, notamment sur le fait que ces artisans sont en droit de refuser le chantier et de réaliser librement leur propre devis.